MedNet : Réseau Méditerranéen d’Ecoles pratiques environnementales


Nos partenaires

AMIDEX Investissement Avenir



Accueil > Ecoles de Terrain > Alpes Françaises [Ecologie, Géomorphologie, Paleoenvironnement, Tectonique ]

MedNet@FrenchAlps 2016 « paléoenvironnement »

publié le , mis à jour le

Lieu et date

L’école de terrain MedNet@FrenchAlps « paléo » s’inscrit dans une démarche de formation par la pratique, et constitue une unité d’enseignement à part entière au sein du cursus de première année de la spécialité SYSTER (SYStème TERre) du master SET d’Aix-Marseille Université. L’édition 2016 s’est déroulée en 2 phases, programmées d’octobre à fin novembre 2016 : (1) du 4 au 7/10, une première phase de 4 jours a été dédiée aux opérations de terrain, réalisées dans la vallée de l’Ubaye autour du lac des Sagnes et de son bassin versant (Jausiers) ainsi qu’au centre SEOLANE (Barcelonnette). Cette première phase s’est clôturée par une excursion au lac glaciaire d’Allos axée sur la compréhension du contexte géomorphologique et de l’évolution de l’environnement du lac depuis le dernier Glaciaire. (2) La partie « terrain » a été complétée de plusieurs sessions d’analyses des échantillons et de traitement des données, effectuées d’octobre à fin novembre dans les laboratoires du CEREGE.

Participants

Les étudiants de 1ère année du Master SYSTER, encadrés par plusieurs intervenants du CEREGE, de l’IMBE et de la DREAL PACA, issus des différents domaines d’expertise abordés au cours du stage : géomorphologie, sédimentologie, paléoécologie, bioindication.

Programme et objectifs scientifiques

Fidèle à l’esprit des éditions précédentes, l’école constitue une initiation in natura à la méthodologie de reconstitution des changements environnementaux, à travers l’étude d’un système lacustre d’altitude, le lac des Sagnes (1900m). La formation aborde plusieurs domaines précis de compétences, suivant l’approche transdisciplinaire au cœur de la spécialité SYSTER : (1) savoir élaborer une stratégie d’échantillonnage pour répondre à une problématique ; (2) acquérir des compétences techniques de terrain et en laboratoire ; (3) appréhender le rôle des facteurs géologiques, de l’héritage géomorphologique ainsi que l’impact du climat et de l’Homme sur l’organisation des environnements et leur évolution.

Pour cette troisième édition de l’école, le programme a été élaboré de façon à compléter le référentiel de données acquis au cours des éditions précédentes, notamment au regard de la caractérisation du système actuel. L’acquisition de données topo-bathymétriques et photogrammétriques a été ainsi mise en œuvre cette année via l’utilisation de différents instruments (drones aquatique et aérien, base + GPS mobile) en complément des techniques de mesures et prélèvements classiquement déployées : analyse du contexte géomorphologique et couvert végétal, entrées/sorties du système, mesure des paramètres physico-chimiques de l’eau, prélèvement d’échantillons d’eau et de sédiment en vue de l’analyse de bioindicateurs (diatomées) et de caractéristiques sédimentologiques.

Valorisation de la formation et du suivi interannuel

Tout au long du stage, les étudiants ont été accompagnés dans leur démarche (collective et individuelle) de réflexion sur les stratégies de terrain et leur mise en œuvre, l’exploitation et la présentation des données. La rédaction d’un compte-rendu détaillé de terrain et d’analyses est venue parachever la formation. L’évaluation du rapport, rédigé en binôme, a été complétée par une soutenance orale individuelle en décembre. Le stage de terrain constituant une UE disciplinaire du premier semestre du M1 SYSTER, l’évaluation notée contribue au calcul de la moyenne semestrielle.

Parallèlement aux aspects de formation sensu stricto, le partenariat avec la DREAL, qui a choisi le lac des Sagnes comme site pilote pour le développement de l’Indice Biologique Diatomées (IBD) « plan d’eau », constitue un point fort de cette école de terrain, avec le développement d’un suivi à long terme du site. Ce suivi, initié dès les premières écoles de terrain, s’avère d’autant plus important que le lac des Sagnes, identifié comme prioritaire par le Conseil départemental des Alpes de Haute-Provence au titre de sa compétence « Espace Naturel Sensible » (ENS), fait actuellement l’objet de la réalisation d’un plan de gestion et de protection compte tenu de sa richesse écologique et paysagère exceptionnelle. Dans ce contexte, un contact a récemment été initié avec la LPO PACA, missionnée par le Conseil département des Alpes de Haute-Provence pour réaliser cette étude. Enfin, l’école accueille chaque année les lycéens de l’établissement André-Honorat de Barcelonnette, qui participent aux activités menées annuellement sur ce site d’exception dans le cadre du dispositif des « Cordées de la Réussite », dont l’objectif est de promouvoir le rapprochement entre lycée et enseignement supérieur.

Cette école de terrain a fait l’objet du soutien de la Fondation Universitaire A*MIDEX via son programme MedNet.

Lieu Lac des Sagnes et Barcelonnette (Alpes de Haute Provence)
Participants étudiants du M1 SET SYSTER
Encadrants (terrain/laboratoire) Fernand David (CEREGE), Doriane Delanghe (CEREGE), Jules Fleury (CEREGE), Frédéric Guiter (IMBE), Laetitia Licari (CEREGE), Alexis Marchandise (DREAL PACA), Cécile Miramont (IMBE), Frauke Rostek (CEREGE), Michal Tal (CEREGE), Véronique Vassal (DREAL PACA)
Contacts Laetitia Licari (licari@cerege.fr), Thibault de Garidel (garidel@cerege.fr)